Le symbolisme et
Salvador Dali

Le célèbre Salvador Dali, connu pour ses oeuvres étranges et rempli de symboles, fut parti du mouvement symboliste avant d'adhérer au surréalisme.

Salvador Dali

Salvador Dali est l’un des artistes les plus connus du monde. Lorsqu’il s’agit d’art, Dali est connu pour être un artiste exceptionnel avec une maîtrise peu commune. Après lui, une nouvelle génération d’expression de l’imaginaire est née, résultant d’une technique créative intense mais rare.

Salvador Dali est né à Figueras en Espagne le 11 mai 1904. Il est réputé pour prendre de nombreux risques, ayant toujours cherché à prouver la richesse du monde quand on ose accepter une créativité sans limites.

Avant d’aller étudier dans une école à Madrid, les parents de Dali l’ont toujours encouragé à pratiquer son art. Même à un âge précoce, Salvador produisait déjà des dessins hautement sophistiqués. Ses parents, favorable à son développement artistique, lui construisirent un studio d’art. Reconnaissant son immense talent, ils l’envoyèrent également à une école de dessin au l’Institut de Figueras et au Collège des Frères Maristes.

Sa première phase surréaliste débuta lorsqu’il vint à Paris et commença à rencontrer d’autres artistes tels que Miro, Magritte et Picasso. Bien que Dali fût exclu du mouvement surréaliste lorsque le chef fasciste Francisco Franco prit le pouvoir en Espagne, il continua à faire preuve de son amour et ses ambitions artistiques.

Avant cette date, la plupart de ses œuvres se concentraient sur un travail métaphysique, futuriste et cubiste.

Dans les années 1930, Dali devint l’un des meilleurs représentants du « mouvement surréaliste » à cause de son talent dans le domaine de l’art aussi bien que de sa réputation et sa notoriété. Il s’était senti relié à ce mouvement au moment où il rejoignit le groupe des surréalistes en 1929.

Avant cette date, la plupart de ses œuvres se concentraient sur un travail métaphysique, futuriste et cubiste.

Alors qu’il était en vacances avec sa famille à Cadaques, Salvador découvrit la peinture moderne et eut l’occasion de rencontrer un artiste local célèbre, Ramon Pichot, qui rêvait de visiter Paris. Dali exposa publiquement pour la première fois en tant que jeune artiste au théâtre municipal de Figueras en 1919.

« La persistance de la mémoire » est peut-être le meilleur tableau de Dali. Cette peinture de 1931 montre des pendules qui fondent dans un cadre paysager.

Le temps est décrit comme une série de montres qui fondent dans ce tableau pittoresque et copié de nombreuses fois. Dali avait tenté d’exprimer son indéfectible fascination pour le processus de décomposition par une infestation de fourmis grouillantes. Plutôt que de montrer une image littérale du temps, Dali semble utiliser les montrer pour symboliser de manière spécifique sa propre mortalité, notamment à cause du fait que la chair décomposée qui apparaît au centre du tableau est en partie la reproduction de son propre profil.

Il mourut d’un arrêt cardiaque dans sa ville natale de Figueras en 1989, à l’âge de 84 ans.

Galerie de peintures par Salvador Dali

Chronologie des oeuvres Agrandir cette image (version complète)
Arts3

À propos de l'auteur


Arts3 Network - Chroniqueur

Autres articles
sur le symbolisme

Voir nos recommandations
Livres à consulter
sur le symbolisme
Jan Toorop

Jan Toorop

Le symbolisme de Jan Toorop

Symbolisme

Le Symbolisme

Ouvrage sur le symbolisme