Le peintre symboliste autrichien
Gustav Klimt

Gustav Klimt est un peintre symboliste autrichien, connu pour ses peintures et ses murales. L'artiste, dont le sujet favori est le corps de la femme, a produit tout au long de sa carrière des œuvres marquées par un érotisme franc.

Gustav Klimt

Gustav Klimt naît le 14 juillet 1862 et meurt le 6 février 1918. Il est un peintre symboliste autrichien et l'un des membres les plus éminents du mouvement de la Sécession de Vienne. Klimt est connu pour ses peintures, ses murales, ses croquis et autres objets d'art. Le sujet principal de Klimt est le corps de la femme et ses œuvres sont marquées par un franc érotisme. Gustav Klimt est le deuxième de sept enfants, trois garçons et quatre filles. Les trois fils, Gustav, Ernst et Georg, font preuve de talent artistique dès leur enfance. Leur père, Ernst Klimt l'Ancien, ancien de Bohême, est un graveur d'or. Ernst Klimt a épousé Anna, née Finster, dont l’ambition non-réalisée était de devenir musicienne.

La famille Klimt vit dans la pauvreté, mais cela n'empêche pas Gustav de réquenter l'école de Vienne des Arts et Métiers. Lors de son passage, il y étudie la peinture architecturale jusqu'en 1883. Klimt accepte facilement sa formation conservatrice : ses premiers travaux peuvent d’ailleurs être classés comme purement universitaires. En 1877, son frère Ernst qui, comme son père, va devenir graveur, est inscrit à la même école que lui. Les deux frères et leur ami Franz Matsch commencent à travailler ensemble. Dans l’année 1880, ils reçoivent de nombreuses commandes. Ils forment une équipe nommée la « Société des Artistes » et ils aident un de leurs professeurs à créer des peintures murales dans le « Kunsthistorisches », au Musée de Vienne.

Klimt commence sa carrière professionnelle dans le domaine des peintures murales et des plafonds intérieurs de grands bâtiments publics sur la « Ringstrasse ». Il produit une série à succès nommée « allégories et emblèmes ». En 1888, Klimt reçoit l'ordre d'Or du Mérite de l'empereur François-Joseph 1er d'Autriche pour ses contributions à des peintures murales dans le « Burgtheater » de Vienne. Il devient également membre honoraire de l'Université de Munich et l'Université de Vienne. En 1892, son père et son frère Ernst Klimt sont tous deux morts et il a doit assumer l’entière responsabilité financière de la famille élargie. Ces tragédies affectent grandement sa vision artistique et c’est à ce moment qu’il se tourne vers un nouveau style plus personnel.

Dans les années 1890, Klimt rencontre Émilie Louise Flöge qui, malgré les relations de l'artiste avec d'autres femmes, serait sa compagne jusqu'à la fin de sa vie. Que sa relation avec Flöge soit d'ordre sexuel ou non est encore débattu aujourd’hui. Pendant la période où il est fréquente Flöge, Klimt engendre au moins 14 enfants.

Il devient l'un des membres fondateurs et président de la « Wiener Sezession » (Sécession de Vienne) en 1897 et de la revue du groupe ver sacrumPrintemps sacré »). Il demeure fidèle à la Sécession de Vienne jusqu'en 1908. Les objectifs de ce regroupement d'artistes sont de fournir des expositions pour de jeunes artistes non-conventionnels, d'importer les meilleurs artistes étrangers à Vienne et de publier son propre magazine pour mettre en valeur les travaux de ses membres. Le groupe déclare ne pas avoir pour but d'encourager particulièrement un style artistique, qu'il soit naturaliste, réaliste ou symboliste. Le gouvernement soutient leurs efforts et leur donne un bail sur des terres publiques pour ériger un hall d'exposition. Le symbole du groupe est Pallas Athéna, la déesse grecque de la sagesse, des causes justes et des arts. Klimt en a peint sa version radicale en 1898.

En 1894, Klimt est chargé de créer trois tableaux pour décorer le plafond de la grande salle de l'Université de Vienne.

Non terminés avant le tournant du siècle, ses trois tableaux La philosophie, La médecine et La jurisprudence sont déjà critiqués pour leurs thèmes radicaux, qualifiés de pornographiques. Klimt y a transformé l'allégorie et le symbolisme traditionnels dans un nouveau langage, plus ouvertement sexuel et donc plus inquiétant. Les critiques proviennent de partout, elles sont autant politiques et esthétiques que religieuses. En conséquence, les tableaux ne sont pas affichés dans l'espace qui leur était prédestiné. Ce scandale marque également la dernière commande publique acceptée par l'artiste. Les trois tableaux sont détruits durant la Deuxième Guerre mondiale. Son Nuda Verita de 1899 secoue également la société : il s’agit du nu franc d’une femme rousse avec, au-dessus, une citation de Schiller en lettres stylisées qui dit : « Si vous ne pouvez pas plaire à tout le monde avec vos actes et votre art, alors plaisez à quelques-uns, il n’est pas bon de plaire à tous ».

En 1902, Klimt termine la Frise Beethoven pour l'exposition de Vienne, qui doit célébrer le compositeur et où l'on présente une oeuvre monumentale, la sculpture polychrome de Max Klinger. Conçue pour la seule exposition, la frise est peinte directement sur les murs avec des matériaux légers. Après l'exposition, on décide de préserver l'oeuvre, même si elle n’est pas affichée au grand public avant 1986. Le visage sur le portrait de Beethoven ressemble au compositeur et directeur de l'Opéra de Vienne Cour Gustav Mahler, avec qui Klimt entretient une bonne relation.

Au cours de cette période, Klimt ne se borne plus à la commande publique. À partir de la fin des années 1890, il prend des vacances d'été annuelles avec la famille Flöge sur les rives du lac Attersee. Il en peint les paysages. En reconnaissance de l’intensité de ses toiles, les habitants l'appellent « Waldschrat », le Démon de la forêt. Formellement, les paysages sont caractérisés par le même raffinement de la conception et de la structuration emphatique que ses pièces figuratives. « L’espace profond », un des tableaux réalisés dans l’Attersee, est si efficace qu’on croit que Klimt l’a peint en regardant à travers un télescope.

Galerie de peintures par Gustav Klint

Arts3

À propos de l'auteur


Arts3 Network - Chroniqueur

Autres articles
sur le symbolisme

Voir nos recommandations
Livres à consulter
sur le symbolisme
Gustav Klimt

Gustav Klimt

Tout sur le symboliste Gustav Klimt

Carlos Schwabe

Carlos Schwabe

Symboliste et visionnaire